Comptabilité de la location meublée

Pourquoi tenir une comptabilité de sa location meublée ?

Contrairement à la location en nu, la location meublée d’un logement est fiscalement considérée comme une activité commerciale, et ce, quelle que soit la durée des séjours : à la nuitée, à la semaine (en meublé de tourisme <120 jours) ou à l’année (en meublé d’habitation). Les revenus issus de la location meublée ne sont alors pas imposés en revenus fonciers mais en Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).
Ayant le choix dans le régime d’imposition de ses revenus locatifs (micro-BIC ou BIC au réel), le propriétaire-loueur ne sera concerné par une comptabilité de sa location meublée que s’il a opté pour le BIC au réel, le régime fiscal le plus avantageux en location meublée (pour en savoir plus sur l’imposition au BIC, cliquez ici).
 
Tenir une comptabilité n’est pas systématique mais elle est incontournable et obligatoire dès lors qu’on a choisi le mode d’imposition du BIC au réel pour les revenus locatifs issus de sa location meublée.

Une contrepartie qui peut sembler un peu fastidieuse mais qui permet d’accéder aux avantages fiscaux non négligeables de la location meublée.
Un conseil : mieux vaut connaître au préalable tous les enjeux et gains potentiels d’une tenue de comptabilité de sa location meublée avant d’en rejeter tout projet !
 
 

Location meublée : tenir une comptabilité pour réduire ses impôts

Trop de propriétaires-bailleurs l’ignorent ou le négligent par facilité : le mode d’imposition en BIC au réel est accessible quel que soit le montant des revenus annuels perçus et c’est une option qui peut être prise très simplement, il suffit pour le propriétaires-bailleurs de le signaler auprès du service des impôts des entreprises, et ce sans tenir compte du plafond de 70 000€ relatif au micro-BIC.
Choisir d’être imposé au BIC au réel (au lieu du micro-BIC avec abattement forfaitaire 50%)  permet de déduire 100% des charges et surtout permet d’amortir son bien pendant l’exploitation de la location meublée.
Une comptabilité classique s’impose alors, avec bilan et compte de résultat pour calculer le résultat à reporter sur la déclaration de revenus.
Concrètement tout propriétaire-bailleur peut déduire :

  • Tost les frais afférents à la location du bien : que ce soit pour son acquisition (frais de notaire, intérêts d’emprunt...), sa gestion et son assurance (y compris honoraires d’expert-comptables, frais de litige éventuels,..), les abonnements et consommations (internet, ..), son entretien (réparations, nettoyage), ou encore pour les diverses taxes (foncières)
  • Tout amortissement immobilier et mobilier, y compris les travaux de construction, rénovation, agrandissement, amélioration.

L’amortissement comptable est une charge déductible fiscalement mais non décaissée, à la différence de travaux ou d’intérêts d’emprunts. Cela revient à un gain de trésorerie. L’amortissement vient diminuer le résultat imposable de l’activité du loueur en meublé, et ce dernier réalise une économie d’impôt.
La prise en compte de l’amortissement comptable dans la fiscalité de la location meublée permet donc de prendre en compte la dépréciation normale de la valeur du logement.

Pour plus d’infos > visionnez notre webinar
 
 

Obligations comptables de la location meublée imposée au BIC au réel

Un loueur en meublé placé sous le régime du réel doit obligatoirement tenir une comptabilité (reprenant les dépenses et les recettes de l’exercice), le registre des immobilisations et des amortissements, et procéder à l’établissement d’un bilan et d’un compte de résultat.
Chaque année, le loueur en meublé est dans l’obligation de déposer la déclaration de résultat du dernier exercice auprès du Service des Impôts des Entreprises, accompagnée de la liasse fiscale.
 

Tenir une comptabilité quand on n’est pas comptable ?

A moins d’être soi-même expert-comptable il est vrai que respecter les obligations comptables n’est pas à la portée de tous. Mais cela est possible en faisant  valider le bilan comptable par un expert-comptable « vérificateur » agréé (membre de l’Ordre des Expert-Comptables).
Il existe certes diverses solutions en ligne proposant conseils et assistance, mais rien ne vaut la compétence d’un expert-comptable pour fournir aux services fiscaux bilan et déclarations en bonne et due forme.
Et pour être encore plus assuré que la comptabilité de la location meublée soit parfaite (en vue de l’imposition la moins douloureuse notamment !) il est même préférable de la confier à un expert-comptable ayant une spécificité métier en location meublée…de quoi garantir ainsi la prise en compte des meilleurs paramètres pour le calcul de l’amortissement du bien par exemple ainsi que le respect des dernières règlementations juridiques et fiscales en vigueur.
Enfin, dernier avantage à recourir à un expert-comptable : les frais d’expert-comptable sont des frais déductibles du résultat d’exploitation de la location meublée.
 

Confiez à Lokizi la comptabilité de votre location meublée

Proposer son bien en location et bénéficier pleinement de tous les avantages offerts par la location meublée demandent disponibilité, expertise et rigueur…dont ne disposent pas toujours les propriétaires. C’est dans cet esprit que Lokizi a crée une solution globale et innovante de prestations permettant aux propriétaires-loueurs de déléguer partiellement ou complètement la gestion de leur location meublée, et d’envisager de façon sereine la rentabilité de leur bien.
 Pour être sûr de faire les bons choix juridiques et fiscaux et être en règle avec les dernières dispositions légales, il est fortement conseillé de se faire accompagner dans la gestion fiscale et comptable de sa location meublée imposée au BIC au réel.

 

La comptabilité de la location meublée peut ainsi être confiée à Lokizi, véritable expert de la location meublée de A à Z.

Pour en savoir plus, contactez-nous

Propriétaires, louez en meublé avec LOKIZI
pour + de tranquillité et + de rentabilité

Contactez-nous