Tout savoir sur le régime du Micro-BIC


Tout savoir sur le régime du Micro-BIC

Les revenus locatifs provenant de locations saisonnières ou de locations annuelles sont à déclarer en tant que BIC (Bénéfices Industriels & Commerciaux). Pour cela, 2 régimes fiscaux sont possibles :

Lokizi vous en dit plus ici sur le régime du micro BIC : quelles sont ses caractéristiques ? dans quels cas est-on imposé au micro-BIC, en quoi et pour qui est-ce un régime intéressant ? etc...

Qu'est-ce que le régime du micro-BIC ?

Le régime du micro-BIC est un régime fiscal d'imposition d'une entreprise individuelle exerçant une activité industrielle, artisanale ou commerciale, et qui réalise un chiffre d'affaire n'excédant pas un certain plafond.

Le micro-BIC définit les règles de taxation des revenus qui seront notamment issus de la location meublée. Les entreprises soumises au régime micro-BIC sont taxées sur leur chiffre d'affaires.

Etre imposé au régime du micro-BIC

Est imposé d'office au régime du micro-BIC tout loueur en meublé réalisant un chiffre d'affaire annuel jusqu'à 70 000€ hors taxe. Ce chiffre d'affaires inclut les loyers, charges facturées au locataires et provisions pour charges.

Un abattement forfaitaire automatique égal à 50% est ensuite appliqué.

Au-delà du plafond de revenu de 70 000€ le loueur est automatiquement imposé au régime du BIC au réel. Pour en savoir plus sur le régime du BIC au réel, cliquez ici.

Déclarer ses revenus en micro-BIC

Il est très simple de déclarer ses revenus en micro-BIC puisqu'il suffit de reporter le montant du chiffre d'affaires annuels réalisé sur la déclaration 2042C sous la rubrique "Bénéfices Industriels et Commerciaux- régime micro-BIC". Il n'y a pas de déclaration spécifique ou complémentaire à effectuer. L'administration fiscale applique ensuite l'abattement de 50% et calcule l'impôt dû.

Le micro-BIC, un régime fiscal pratique mais pas des plus avantageux...

Très souvent plébiscité pour son côté pratique, le régime du micro-BIC n'est cependant pas toujours le régime fiscal le plus intéressant, et trop peu de contribuables en sont informés.

En effet, même en-deça du plafond de 70 000€ de revenus, il est tout à fait possible d'opter (c'est un choix délibéré cette fois) pour le régime du BIC au réel simplifié pour bénéficier de façon optimale des avantages fiscaux de la location meublée... et envisager une imposition réduite voire nulle !

Outre le choix du régime BIC au réel à mentionner aux services fiscaux, le contribuable doit en complément tenir une comptabilité de son activité de location meublée.

Pour connaître les différentes modalités du micro-BIC ou du BIC au réel, et pour se faire accompagner dans les différentes démarches administratives, fiscales et comptables, contactez Lokizi

Propriétaires, louez en meublé avec LOKIZI
pour + de tranquillité et + de rentabilité

Contactez-nous