Vendu
  • 1 pièce(s)
  • Paris (75020)
  • 270 000,00 € honoraires inclus

Vous souhaitez nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire

Les informations recueillies sont utilisées pour la gestion de la clientèle et du support client. Conformément au "règlement général sur la protection des données personnelles", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données en contactant Lokizi par email (contact@lokizi.fr). Consulter les détails du consentement.

Questions fréquentes

Toutes les FAQ propriétaires

La prestation de mise en location fait partie de la prestation globale assurée par LOKIZI.
L’équipe Lokizi reste toutefois à votre disposition pour étudier toute demande exceptionnelle de gestion locative n’incluant pas la mise en location pour votre logement.

En location meublée classique, le locataire élit son domicile dans le logement qui lui est loué en meublé d'habitation, il en fait sa résidence principale.

Dès lors que le locataire est en place au 1er janvier de l'année, il est redevable de la taxe d'habitation, qu'il s'agisse d'un bail de location meublée d'1 an ou ramené à 9 mois pour le cas d'un étudiant.

En location meublée longue durée (meublé d'habitation), le propriétaire n'a donc pas à payer la taxe d'habitation dès lors que le locataire (résident principal) y est installé au 1er janvier de l'année d'imposition concernée.

La taxe d'habitation sur la résidence principale est complètement supprimée depuis 2023. Ce qui n'est pas le cas de la taxe d'habitation sur la résidence secondaire, qui reste redevable par le propriétaire.

A noter : dès lors que le logement est loué en meublé touristique, la taxe d’habitation est redevable par le propriétaire-bailleur car les locataires n’y élisent pas leur résidence principale.

Vous êtes propriétaire-bailleur et vous souhaitez en savoir davantage sur les modalités pour mettre fin au bail de location meublée vous liant à votre locataire (délai, formalités, conditions de congé, etc.).

Voici les questions fréquentes pour la résiliation du bail en location meublée (à usage de résidence principale du locataire). 

Lire la suite

Le phénomène de vacance locative est une des craintes récurrentes pour un bailleur car elle sous-entend une gestion de calendrier et surtout des aléas de revenus locatifs. 

Pour éviter la vacance locative dans les logements qui lui sont confiés en gestion et assurer ainsi des revenus mensuels réguliers à ses propriétaires-bailleurs, LOKIZI a mis en place une organisation, des outils et une qualité d'accueil locataire particulièrement efficace :

  • pour des logements toujours conformes et confortables
  • pour des locataires fiables, solvables et adaptés aux logements proposés en location longue durée
  • pour une gestion opérationnelle professionnelle et réactive
  • pour une satisfaction client globale prioritaire.

Alors que l’une et l’autre des formules de location proposent un logement déjà meublé, la principale différence entre location meublée classique et location meublée touristique repose sur l’occupation que va en faire le locataire.

En location meublée classique, le locataire occupe le logement meublé à titre de résidence principale, alors qu’en location touristique le locataire occupe le logement à titre temporaire, pour une nuit, une semaine ou quelques mois sans y élire domicile.

D’un côté (en location classique), les revenus sont réguliers et versés tous les mois (pendant plusieurs années voire plusieurs dizaines d’années), et tant que les locataires sont « sélectionnés » sur leur solvabilité tout se passe bien.
De l’autre (en location touristique), les revenus peuvent fluctuer selon l’afflux de touristes (pour cause de crise sanitaire COVID, météo ou autre événement) et ce mode de location nécessite une gestion de planning très complexe et très chronophage pour limiter la vacance locative.

La location de courte durée n’est pas soumise à la règlementation spécifique de la location meublée à usage de résidence principale (équipement mobilier minimum, loyer, durée de location..) mais peut dans certaines villes très touristiques être soumise à une règlementation locale spécifique, évolutive, et beaucoup plus contraignante (changement d’usage du bien immobilier en préalable à la mise en location, permis de louer, compensation financière ou immobilière...).

Côté fiscalité, tous les revenus issus de la location meublée (touristique ou classique) sont fiscalement traités de la même façon, dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels & Commerciaux), qu'ils soient issus de location touristique ou de location "classique". Les revenus de location meublée perçus par le propriétaire-bailleur sont déclarés soit sous le régime du micro-BIC, soit sous le régime du BIC au réel. A noter que l’abattement forfaitaire en micro-BIC peut atteindre 71% sur les meublés de tourisme classés ou les chambres d’hôtes (contre 30% pour les locations meublées non classées).
Autre particularité fiscale, quand le bien est loué en formule touristique, la taxe d’habitation est acquittée par le propriétaire  (qui peut parfois être redevable d'une surtaxe d’habitation dans certaines villes) tant que le locataire n'y élit pas son domicile principal.

Halte aux idées reçues !
Alors que le niveau de revenu généré peut être bien différent, la location meublée classique est très souvent bien plus rentable que la location touristique, très impactée par les charges et taxes (frais de conciergerie, frais divers de ménage, réparations et travaux, abonnements énergie à la charge du propriétaire, charges sociales, taxe d'habitation…). Il ne faut pas se limiter à la seule comptabilisation du montant des revenus encaissés en fin d’année mais bien prendre en compte tout ce qui peut venir en déduction des recettes pour évaluer la vraie rentabilité d'une location meublée (les charges et la fiscalité...qui vient de changer en 2024 sur les meublés de tourisme).

En cas de doute sur le mode de location le plus adapté et le plus rentable pour votre logement, l’équipe d’experts LOKIZI se tient à votre disposition pour une simulation de revenus et de fiscalité.

LOKIZI accorde une attention particulière sur la solvabilité de ses candidats à la location. Selon le profil du candidat preneur de bail (étudiant, professionnel, retraité, ...) différentes pièces justificatives sont exigées pour candidater sur un bien meublé proposé par LOKIZI. Ces pièces sont ensuite étudiées pour évaluer les meilleures conditions possibles de règlement de loyer à venir. Selon la situation, un ou plusieurs garants (personnes physiques) peuvent être demandés pour assurer les bonnes conditions de règlement du loyer. Pour compléter son niveau de garantie sur les loyers impayés, Lokizi peut ponctuellement proposer une offre partenaire (exemple : Garantme).

Pour chaque bien mis en location, l’équipe Lokizi sélectionne le candidat locataire offrant les meilleures garanties de longévité dans l’occupation du logement ainsi que les meilleures garanties de solvabilité.

Un dépôt de garantie (correspondant à 2 mois de loyers) est également demandé à chaque locataire à la signature du bail de location. Ce dépôt de garantie peut être partiellement ou totalement utilisé pour combler un éventuel impayé de loyer (utilisable en fin de bail).

L’équipe de gestion locative de Lokizi assure (avec succès) les éventuelles relances en cas de loyer impayé. Grâce à son organisation, ses outils et ses moyens de gestion mis en place, Lokizi bénéficie d’un taux de loyer impayé de 0% !

Découvrez nos autres offres de vente