Tout savoir sur la location d’un meublé


Tout savoir sur la location d’un meublé

Vous êtes propriétaire et souhaitez mettre votre appartement meublé en location mais ne savez pas comment vous y prendre ? Afin d’éviter les erreurs dans la mise en location de votre appartement meublé, et vous permettre de rentabiliser au plus vite votre bien immobilier voici les étapes que nous vous conseillons de suivre. 

  1. Définir la rentabilité locative lié à votre appartement ou votre maison. Cette rentabilité est liée à plusieurs facteurs comme la situation géographique, le type d’appartement, la qualité du mobilier et des équipements (connaitre la liste des meubles obligatoires pour la location meublée) et bien évidemment le loyer que vous aurez défini.

  2. Choisir la durée de mise en location du meublé : courte durée (meublé de tourisme) ou longue durée (meublé d’habitation). Le choix de la durée définira le type de locataires visé (famille, expatrié, étudiant, etc), la logistique de gestion, et la rentabilité possible

  3. Estimer le loyer de sa location meublée au juste prix, il s’agit là d’une étape cruciale pour maximiser votre rentabilité locative. Attention à ne pas surévaluer votre loyer ce qui pourrait ralentir la recherche de locataire voire entrainer une vacance locative… Pour connaitre le montant du loyer avant de proposer votre meublé en location, il suffit de se comparer avec les biens similaires du secteur en prenant soin d’évaluer tous les critères similaires comme la surface (au sol et carrez), l’état général de l’appartement des parties communes, la qualité du mobilier et des équipements mais aussi l’étage, la présence d’un ascenseur, le détail des charges… Si vous n’avez aucune idée de la valeur locative de votre bien meublé nous vous conseillons de faire appel à un professionnel immobilier qui vous donnera l’estimation la plus juste en fonction du marché.

  4. Avant de proposer votre bien meublé à la location il est obligatoire de faire réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires : à minima le diagnostic de performance énergétique (DPE) et l’état des risques naturels et technologiques (ERNMTK) et selon l’année construction pourront s’ajouter les diagnostics suivants : surface habitable, électricité, gaz, amiante, plomb, risque de mérule. Pour réaliser ces diagnostics il est impératif de s’adresser à un professionnel.

  5. Pour optimiser la location de votre meublé, il ne vous reste plus qu’à le proposer à la location ! Pour cela nous vous conseillions de faire appel à une agence spécialisée en location meublée qui saura mettre en valeur votre bien, qui organisera un shooting professionnel et qui sélectionnera scrupuleusement les dossiers des locataires, voire  même qui pourra prendre en charge la gestion complète de la location du meublé (recherche, sélction et installation de locataires, maintenance, conseil fiscal, déclaration des revenus du meublé..)

  6. Comment déclarer les revenus issus de la location de votre meublé ?
    Les revenus perçus dans le cadre d'une location meublée sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Peu importe que le logement soit loué à titre de résidence principale ou secondaire (locations saisonnières, location de gîtes ruraux, de chambres d'hôtes). Vous devrez cependant choisir entre ces deux régimes d’imposition :
    • Forfaitaire
      Lorsque les recettes locatives n’excèdent pas 70K€, vous bénéficiez du régime forfaitaire (ou micro-entreprise ou micro-BIC) et donc d’un abattement fixé à 50%.
      Au moment de la déclaration aux impôts vous devrez inscrire le montant des revenus locatifs perçus sur la déclaration n°2042-C-PRO dans la rubrique "Revenus industriels et commerciaux non professionnels" et c'est l'administration fiscale qui appliquera l'abattement de 50% sur le montant déclaré.
    • Au réel
      Ce régime s'applique de plein droit dès lors que vos revenus tirés de la location meublée sont supérieurs à 70K€.
      Cependant quelque que soit le montant des revenus locatifs perçus sur la location du meublé, vous pouvez opter pour le régime réel, une option très intéressante que nous conseillons de prendre si le montant de vos charges représente à minima la moitié de vos recettes imposables. Déclarer ses revenus sur le régime du BIC au réel permet de limiter considérablement l’imposition de la location de son meublé.

Notre conseil : déduire toutes les charges liées à l’exploitation du bien comme par exemple les factures d'entretien et de réparations, les taxes foncières, les frais d'assurance, les frais de gestion, les honoraires de l'expert-comptable, les abonnements et consommations divers, les intérêts d’emprunt…et surtout pratiquer l’amortissement ! Pour en savoir plus, visionnez notre webinar

Vous souhaitez être accompagné sur ces différentes étapes pour proposer votre meublé en location ?
Lokizi accompagne ses clients-propriétaires de A à Z, à chaque étape de leur projets : contactez-nous

 

 

Propriétaires, louez en meublé avec LOKIZI
pour + de tranquillité et + de rentabilité

Contactez-nous