Nouveauté
  • 1 pièce(s)
  • 0 chambre(s)
  • Rouen - Darnétal (76100)
  • 497,00 € /mois (charges comprises)

  • surface de 19m²
  • 2ème étage 
  • imm. de 2 étages
  • studio
  • douche
  • lave-linge
  • parking

Mobilier conforme à la loi Alur


Notre offre "Location studio meublé 19m² (Rouen - Darnétal 76) ", conformément au décret du 31 juillet 2015 (n°2015-981) de la Loi Alur respecte la liste minimale des meubles indispensables au locataire pour lui permettre de dormir, manger et vivre dans le logement. Il s'applique aux contrats de location meublée constituant la résidence principale du locataire, signés depuis le 1er septembre 2015, et doit comporter au minimum les éléments suivants :

  • Literie comprenant couette ou couverture
  • Dispositif d'occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher
  • Plaques de cuisson
  • Four ou four à micro-ondes
  • Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d'un compartiment permettant de disposer d'une température inférieure ou égale à - 6 °C
  • Vaisselle nécessaire à la prise des repas
  • Ustensiles de cuisine
  • Table et sièges
  • Étagères de rangement
  • Luminaires
  • Matériel d'entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement

Pour votre candidature à la location d'un de nos logements meublés, nous vous demandons de bien vouloir nous faire parvenir les pièces suivantes :

Étudiant Salarié Retraité Société Garant*
Carte d'identité recto verso ou passeport check check check check check
Attestation de rentrée étudiante check
3 dernières quittances de loyer ou attestation hébergement à titre gratuit check
Dernier avis d'imposition complet check check check
Taxe foncière recto-verso (si propriétaire) ou 3 dernières quittances de loyer (si locataire) check check check
3 derniers bulletins de salaire check check
Attestation employeur de moins de 1 mois (avec signature, cachet entreprise et revenus bruts annuels) check check
Si profession libérale / dirigeant / commerçant : Extrait Kbis de moins de 3 mois + 2 derniers bilans comptables (ou attestation comptable du dernier exercice en cours avec revenus mensuels versés) check check check
Si retraité : Notification d'ouverture des droits à la retraite ou notifications annuelles ou 3 derniers paiements
(source référence : www.info-retraite.fr)
check
Télécharger la liste des pièces à fournir

*impératif si les revenus des locataires ne sont pas équivalents à 3X le montant du loyer

Pièces justificatives à transmettre à LOKIZI par voie digitale. Pour cela, un lien vous est transmis par votre chargé(e) de location à l’issue de la visite du logement

Pour toute info :
Sur une annonce à Bordeaux / Nouvelle-Aquitaine : Service Location (05 56 15 07 07)
Sur une annonce à Paris / Île de France : Léa VASUTH (01.40.40.37.03)

  • service 1
  • service 2
  • service 3
  • service 4
  • service 5
Indice de conso. énergétiques
  • a
  • b
  • c
  • d
  • e
  • f
  • g
Indice d'émission de gaz à effets de serre
  • a
  • b
  • c
  • d
  • e
  • f
  • g

Vous souhaitez nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire

Les informations recueillies sont utilisées pour la gestion de la clientèle et du support client. Conformément au "règlement général sur la protection des données personnelles", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données en contactant Lokizi par email (contact@lokizi.fr). Consulter les détails du consentement.

Questions fréquentes

Toutes les FAQ propriétaires

Les revenus issus de la location meublée doivent être déclarés dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels & Commerciaux), soit sous le régime fiscal du micro-BIC, soit sous le régime fiscal du BIC au réel simplifié.

Le niveau d'impôt à devoir sur les revenus locatifs perçus en location meublée dépend du régime fiscal BIC choisi (généralement au moment de la déclaration de début d'activité).
Pour un même montant de revenus, l'imposition finale peut varier très largement, donc il convient de faire des simulations fiscales sur le régime BIC le plus favorable à votre situation 

Voici quelques précisions sur les 2 régimes fiscaux de la location meublée :

Régime de micro-BIC

  • régime avec abattement forfaitaire (taux variant de 30% à 71% si meublé de tourisme classé / non classé ou meublé d'habitation)
  • régime accessible jusqu'à un plafond de revenus : 77 700€ maxi. de revenus annuels en meublé d'habitation (15 000€ maxi. si meublé de tourisme non classé, et 188 700€ maxi. si meublé de tourisme classé)
  • régime appliqué de plein droit (sauf si option pour régime réel)
  • aucune autre déduction de charge possible
  • régime fiscal le plus simple en location meublée

Régime de BIC réel simplifié

  • régime appliqué de plein droit dès 77 700€ de revenus en meublé d'habitation (ou 15 000€ en meublé de tourisme)
  • régime du BIC au réel également accessible sur option du seuil de revenus règlementaire (si plus intéressant que micro-BIC)
  • charges liées à l’activité de location meublée déduites à 100% (frais de gestion et comptabilité, assurances, copro et syndic, frais de déplacements, frais divers liés au meublé, taxes et impôts, frais d’acquisition du bien immobilier et intérêts d’emprunt...)
  • parts d’amortissements déductibles des recettes locatives (pour l’immobilier, le mobilier et les travaux)
  • amortissement reportable à l'infini
  • comptabilité requise (avec bilan comptable) 
  • régime fiscal le plus puissant en location meublée car permet une imposition à 0€.

Selon le régime fiscal choisi, l’impôt à devoir sur les revenus de la location meublée peut être plus ou moins important.

Bon à savoir : en location meublée il est tout à fait possible de ne payer aucun impôt (oui 0€ d’impôt !), à conditions d’opter pour le régime du BIC au réel et de pouvoir déduire une part importante de charges et d’amortissements de ses recettes.

LOKIZI conseille les propriétaires-bailleurs dans le choix du régime fiscal le plus adapté à leur situation et intervient ensuite pour l'accompagnement comptable de la location meublée (nécessaire avec le régime du BIC au réel). 

En location meublée la règle est la suivante pour le loyer : le propriétaire-bailleur est libre de déterminer le montant du loyer de son logement, tant que celui-ci n'est pas situé en zone tendue ou pas identifié comme indécent, auquel cas certaines règles s'appliquent.

  • Lors d'une première mise en location, le loyer d’un logement meublé est défini librement. Notre conseiller propriétaire vous soumet un estimatif de loyer adapté à votre logement, tenant compte de la typologie du bien, de son emplacement, des commodités à proximité (transports, services,..) et du niveau moyen de loyer local. Si votre bien est situé en zone tendue (Paris, Lille, Lyon, Montpellier ou Bordeaux), des dispositions particulières imposent un cadre réglementaire à respecter pour définir le niveau de loyer (loyer de référence local à respecter, loyer minoré/majoré, et éventuel complément de loyer en cas de caractéristiques exceptionnelles du bien).
  • En cours de location le loyer peut chaque année être révisé selon l’IRL en vigueur, sauf pour les logements identifiés comme énergivores et classés F ou G, dont le loyer ne peut subir aucune augmentation (depuis 2022). Lokizi assure cette indexation dans le cadre de sa prestation de gestion locative.
  • Lors de la relocation (au changement de locataire), le loyer est de nouveau fixé librement. Exception faite en zone tendue et en cas de logement indécent (trop énergivore). En zone tendue le nouveau loyer ne peut excéder celui du précédent locataire, à moins d’importants travaux d'amélioration entre les 2 locataires, ou à moins de loyer manifestement sous-évalué (selon l'IRL, Indice de Référence des Loyers, et selon le niveau moyen des loyers dans le même quartier à profil de logement équivalent). Si le logement loué est considéré comme trop énergivore, le loyer entre 2 locataires ne peut plus être augmentés (depuis 2022). Pour connaître le niveau de classement énergétique d'un logement, il suffit de se reporter au DPE (Diagnostic de Performance Energétique) dorénavant obligatoire avant toute mise en location. Les logements classés F ou G ne peuvent donc subir aucune forme d'augmentation de loyer (même en cas de loyer sous-évalué précédemment). Seuls des travaux de rénovation permettant de changer de classe énergétique permettront de revoir le niveau de loyer.
Estimez votre loyer

Afin d’être proposé en location meublée longue durée, un logement doit respecter la liste des équipements obligatoires prévu par la loi Alur (décret du 31 juillet 2015 (n°2015-981). Cette loi définit la liste de mobilier minimum à prévoir dans tout logement meublé (proposé en location meublée d'habitation à usage de résidence principale du locataire) pour que le locataire puisse s’y installer immédiatement avec ses seuls effets personnels.

Un logement meublé est défini comme « un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante » (art. 25-4 de la loi de 1989).

Voici la liste des équipements obligatoires pour un logement loué en meublé à usage de résidence principale du locataire :

  • Literie comprenant couette ou couverture
  • Dispositif d'occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher (exemple : volets, rideaux, stores)
  • Plaques de cuisson
  • Four classique ou four à micro-ondes
  • Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d'un compartiment permettant de disposer d'une température inférieure ou égale à - 6 °C
  • Vaisselle nécessaire à la prise des repas (en nombre suffisant pour les occupants)
  • Ustensiles de cuisine (casseroles, …)
  • Table et sièges
  • Étagères de rangement
  • Luminaires
  • Matériel d'entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (par exemple : aspirateur si moquette, balai et serpillère si carrelage).

En cas de non-respect de cette liste de mobilier minimum obligatoire, le logement (considéré comme partiellement ou non meublé) peut être requalifié en logement vide (non soumis à la règlementation de la location meublée) et les revenus issus de la location sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers (donc pas dans la catégorie des BIC, plus favorable).

Cette liste est non exhaustive et peut être complétée par des éléments de décoration (tapis, coussins, cadres..), de rangements ou de confort selon la superficie du logement (exemples : téléviseur, lave-vaisselle, lave-linge…). Ces équipements complémentaires pourront aider à louer plus vite, à améliorer le confort des locataires, et donc à limiter les rotations dans le logement.

L’inventaire exhaustif et détaillé du mobilier doit être joint au bail de location et sert de base d’information pour l’état des lieux d’entrée.

En location meublée classique, le locataire élit son domicile dans le logement qui lui est loué en meublé d'habitation, il en fait sa résidence principale.

Dès lors que le locataire est en place au 1er janvier de l'année, il est redevable de la taxe d'habitation, qu'il s'agisse d'un bail de location meublée d'1 an ou ramené à 9 mois pour le cas d'un étudiant.

En location meublée longue durée (meublé d'habitation), le propriétaire n'a donc pas à payer la taxe d'habitation dès lors que le locataire (résident principal) y est installé au 1er janvier de l'année d'imposition concernée.

La taxe d'habitation sur la résidence principale est complètement supprimée depuis 2023. Ce qui n'est pas le cas de la taxe d'habitation sur la résidence secondaire, qui reste redevable par le propriétaire.

A noter : dès lors que le logement est loué en meublé touristique, la taxe d’habitation est redevable par le propriétaire-bailleur car les locataires n’y élisent pas leur résidence principale.

Lokizi assure une prestation de gestion « tout compris » pour décharger ses clients propriétaires de toute préoccupation. Aucune surprise pendant la location, rien de plus ne sera à débourser (sauf bien sûr le diagnostic technique préalable et les éventuels coûts de travaux).

Du shooting photo, jusqu’aux démarches administratives tout est inclus dans les honoraires de gestion Lokizi.

Quelques exemples de frais inclus dans les honoraires LOKIZI et souvent facturés en sus par d'autres agences immobilières :

  • frais de vacation
  • frais de déplacement
  • participation aux Assemblées Générales de copropriété (sur demande)
  • relances et éventuelles actions judiciaires pour défaut de paiement des loyers locataires
  • gestion des sinistres

Les honoraires de gestions LOKIZI sont de 8 à 10% selon la complexité du bien.

  • Une équipe experte en location meublée 
  • La sérénité de n'avoir rien à gérer
  • Des honoraires tout compris, sans surprises
  • Pas de vacances locatives
  • Un loyer tous les mois, sans impayés
  • Un accompagnement sur-mesure
  • Votre bien rentabilisé et valorisé
  • La souplesse pour revendre ou reprendre l'usage de votre bien.
Pour en savoir plus, consultez nos solutions de gestion de location meublée.

Découvrez nos autres offres de vente