Investir dans l'immobilier locatif : des conseils pour bien choisir son prêt


Investir dans l'immobilier locatif : des conseils pour bien choisir son prêt


Faire un prêt, c'est le meilleur moyen de garantir le financement de son investissement locatif.
Très avantageux, il permet aux investisseurs de faire baisser leurs impôts et d'augmenter leur pouvoir d'achat.
Mais encore faut-il savoir le choisir.


Pour quel prêt immobilier opter pour un investissement locatif ?

Pour financer un investissement locatif, les investisseurs doivent privilégier une solution en particulier : le prêt immobilier. Extrêmement pratique, il permet aux emprunteurs de disposer d'une somme conséquente et de devenir rapidement propriétaires d'un bien. Il existe aujourd'hui toutes sortes de prêts adaptés à l'investissement locatif. C'est le cas du crédit amortissable. Dédié aux investisseurs moyennement imposés, ce type de prêt permet aux intéressés de rembourser les intérêts et le capital dû de façon simultanée.
C'est le type de prêt le plus couramment contracté par les investisseurs locatifs. Avec le prêt amortissable, l'emprunteur rembourse une mensualité dont le montant comprend une part d'intérêts, une part de capital et une part d'assurance décès invalidité. Au début du remboursement, l'emprunteur paie davantage d'intérêts. Mais cette part diminue considérablement au fur et à mesure que le temps passe. Le crédit in fine s'adresse aux emprunteurs aisés souhaitant se lancer dans l'investissement locatif.
Il leur propose de rembourser les intérêts ponctuellement tous les mois. La mensualité n'étant composée que des intérêts, le montant à payer reste relativement faible. Notez néanmoins que le paiement du capital dû doit se faire en une seule fois. Le remboursement est effectué à une date fixée dès l'établissement du contrat de prêt. Les intérêts étant soigneusement calculés sur l'ensemble du capital dû, le montant total à payer peut s'avérer être élevé. Pour financer un investissement locatif, l'investisseur peut également associer un prêt in fine à un placement, tel qu'une assurance-vie.  


Quels éléments essentiels sont à prendre en considération avant de contracter un prêt ?

Souscrire un prêt n'est pas un geste anodin. Il s'agit d'un geste important engageant l'emprunteur sur le long terme. Pour éviter les mauvaises surprises en cours de remboursement, il est important de prendre en compte certains paramètres comme la capacité d'endettement. En termes simples, il s'agit du montant maximum des mensualités que chaque emprunteur est à même de rembourser, ceci, en tenant compte de ses revenus actuels et de ses charges. C'est sur cette capacité d'endettement que l'organisme de prêt ou la banque se base pour décider d'accorder ou non un prêt.
Contrairement à ce que bon nombre de personnes croient, l'apport personnel n'est pas indispensable. Pour réduire son effort d'épargne et/ou éventuellement la durée de remboursement du prêt, l'emprunteur peut placer ses fonds propres dans son investissement. Puisqu'il emprunte moins, l'emprunteur paye dans ce cas, moins d'intérêts. En ce qui concerne le montant de l'effort d'épargne, celui-ci est fixé selon la durée de remboursement. Pour rappel, l'effort d'épargne désigne le montant supplémentaire qu'un propriétaire doit assumer, lorsque le montant des loyers ne couvre pas celui des mensualités qu’il s'est engagé à rembourser.
 

Propriétaires, louez en meublé avec LOKIZI
pour + de tranquillité et + de rentabilité

Contactez-nous